Piloter la sécurité : Théories et pratiques sur les compromis et les arbitrages nécessaires par René Amalberti

Piloter la sécurité : Théories et pratiques sur les compromis et les arbitrages nécessaires

Titre de livre: Piloter la sécurité : Théories et pratiques sur les compromis et les arbitrages nécessaires

Éditeur: Springer Verlag France

ISBN: 281780368X

Auteur: René Amalberti


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

  • Ouvrage neuf. Disponible en stock.

René Amalberti avec Piloter la sécurité : Théories et pratiques sur les compromis et les arbitrages nécessaires

Cet ouvrage fait suite à La Conduite des systèmes à risques publié par l'auteur en 1996 (réédition 2001). Le premier livre mettait l'accent sur la sécurité au niveau des individus, celui-ci met l'accent sur la gouvernance de la sécurité dans les industries et services. La sécurité des systèmes complexes n'a pas perdu son actualité, bien au contraire ; citons la vingtaine de catastrophes aériennes annuelles, les presque aussi fréquentes catastrophes de la chimie, le spectre des accidents nucléaires, sans oublier les problèmes atteignant les services publics en médecine ou dans la finance. La liste serait trop longue pour prétendre être exhaustif. Plus que les morts, c'est la diversité des milieux concernés qui frappe l'imagination, et la gravité croissante des sinistres, avec leurs immenses répercussions économiques. On voit là réunies toutes les racines d'un système en équilibre précaire à l'échelle planétaire : produire toujours plus, avec des outils plus complexes, dans des endroits plus difficiles, en générant forcément toujours plus de risques d'accompagnement ; puis convoquer la science pour contrôler ce risque croissant, en cherchant l'alchimie magique qui réglerait au mieux les multiples fonctions d'échanges entre risques contradictoires : accès à l'innovation, marchés concurrentiels, libre entreprise, rentabilité et sécurité maximale. Approche systémique, compromis et arbitrages sont au cœur de cette maîtrise. Reflet de l'expérience très transversale de l'auteur tant académique que pratique, le livr

Livres connexes

Cet ouvrage fait suite à La Conduite des systèmes à risques publié par l'auteur en 1996 (réédition 2001). Le premier livre mettait l'accent sur la sécurité au niveau des individus, celui-ci met l'accent sur la gouvernance de la sécurité dans les industries et services. La sécurité des systèmes complexes n'a pas perdu son actualité, bien au contraire ; citons la vingtaine de catastrophes aériennes annuelles, les presque aussi fréquentes catastrophes de la chimie, le spectre des accidents nucléaires, sans oublier les problèmes atteignant les services publics en médecine ou dans la finance. La liste serait trop longue pour prétendre être exhaustif. Plus que les morts, c'est la diversité des milieux concernés qui frappe l'imagination, et la gravité croissante des sinistres, avec leurs immenses répercussions économiques. On voit là réunies toutes les racines d'un système en équilibre précaire à l'échelle planétaire : produire toujours plus, avec des outils plus complexes, dans des endroits plus difficiles, en générant forcément toujours plus de risques d'accompagnement ; puis convoquer la science pour contrôler ce risque croissant, en cherchant l'alchimie magique qui réglerait au mieux les multiples fonctions d'échanges entre risques contradictoires : accès à l'innovation, marchés concurrentiels, libre entreprise, rentabilité et sécurité maximale. Approche systémique, compromis et arbitrages sont au cœur de cette maîtrise. Reflet de l'expérience très transversale de l'auteur tant académique que pratique, le livrCet ouvrage fait suite à La Conduite des systèmes à risques publié par l'auteur en 1996 (réédition 2001). Le premier livre mettait l'accent sur la sécurité au niveau des individus, celui-ci met l'accent sur la gouvernance de la sécurité dans les industries et services. La sécurité des systèmes complexes n'a pas perdu son actualité, bien au contraire ; citons la vingtaine de catastrophes aériennes annuelles, les presque aussi fréquentes catastrophes de la chimie, le spectre des accidents nucléaires, sans oublier les problèmes atteignant les services publics en médecine ou dans la finance. La liste serait trop longue pour prétendre être exhaustif. Plus que les morts, c'est la diversité des milieux concernés qui frappe l'imagination, et la gravité croissante des sinistres, avec leurs immenses répercussions économiques. On voit là réunies toutes les racines d'un système en équilibre précaire à l'échelle planétaire : produire toujours plus, avec des outils plus complexes, dans des endroits plus difficiles, en générant forcément toujours plus de risques d'accompagnement ; puis convoquer la science pour contrôler ce risque croissant, en cherchant l'alchimie magique qui réglerait au mieux les multiples fonctions d'échanges entre risques contradictoires : accès à l'innovation, marchés concurrentiels, libre entreprise, rentabilité et sécurité maximale. Approche systémique, compromis et arbitrages sont au cœur de cette maîtrise. Reflet de l'expérience très transversale de l'auteur tant académique que pratique, le livr